Ker Xavier ROUSSEL (1867-1944)

Lié dès l’adolescence à Edouard Vuillard, qui deviendra son beau-frère, Roussel fréquente d’abord l’académie Julian. Il y rencontre Bonnard, Maurice Denis, Ranson, Sérusier. Ce dernier s’emploie à répandre les théories de Gauguin sur le synthétisme, prônant les formes ramassées et cernées, qui vont inspirer le mouvement des Nabis.

De 1891 à 1894 il intègre le groupe des Nabis et  participe à leurs manifestations. En 1897 il est pris en charge par Vollard.

Vers 1900 son marchand sera Jos Hessel à la Galerie Bernheim.

A partir de 1901, Roussel expose des scènes mythologiques peuplées de nymphes et de faunes. Il découvre le midi en 1905. Sa palette s’éclaircit. La touche est vive, les couleurs chaudes. Il peint un univers heureux et détaché de la réalité, animé par une mythologie de fantaisie, une vision panthéiste d’un monde imaginaire, quotidien et chimérique à la fois. Les satyres et les driades dansent dans un décor souvent inspiré de la côte d’Azur quand ce n’est pas des clairières de la proche banlieue parisienne.

Roussel exécute de nombreuses décorations de monuments publics, tels que le Palais de Chaillot ou la Comédie des Champs-Elysées. La profonde originalité de sa création n’est encore que partiellement reconnue et cette œuvre si singulière n’occupe pas encore toute la place qu’elle mérite.

Roussel-lenlevement-1925

Xavier Roussel
"L'enlèvement" circa 1925
huile sur toile

Nous contacter pour cette œuvre