Kees Van DONGEN (1877-1968)

De son vrai nom, Cornelis Théodorus Marie van Dongen, commence sa carrière aux Pays-Bas, son pays natal, vers 1895 et la poursuit à Paris à Montmartre puis à Montparnasse. Après des études classiques de peinture à l’Académie royale des beaux-arts de Rotterdam qui l’ont conduit à fréquenter le quartier populaire du port où il a peint des scènes de rue, de matelots et de prostituées, van Dongen expose en 1904 au Salon des indépendants. Il y rencontre Vlaminck et Matisse et rejoint ainsi le groupe des fauves et de la couleur pure.

Au lendemain de la première guerre mondiale, il s’installe près du bois de Boulogne et se met à côtoyer les milieux de la haute société. Il y excelle à faire des portraits qui feront sa réputation et sa richesse. Même s’il a parfois cédé à la facilité, Van Dongen n’en reste pas moins un peintre qui a cultivé toute sa vie sa singularité.

Bien que peintre officiel d’un certain milieu huppé, il a su bouleverser les codes du portrait : ses femmes du monde, acteurs et grands financiers sont saturées de couleur et saisissants de modernité. Van Dongen est mort à 91 ans, à Monaco, le 21 mai 1968, comme un pied-de-nez au mouvement contestataire qui déferlait sur la France, auréolé de son statut de peintre à la fois mondain et iconoclaste.

 

Van-Dongen-femme

Kees Van DONGEN
"Femme"
aquarelle 15 x 9,3 cm

Nous contacter pour cette œuvre


 

 

Van-Dongen-N4

Kees Van DONGEN
N°4
15 x 9,3 cm chaque

Nous contacter pour cette œuvre