Victor VASARELY (1906-1997)

Victor Vasarely, est le maître de l’OPART (Art Optique) et de l’illusion optique (peintures vibrantes et clignotantes qui troublent le regard)


Œuvre de Victor Vasarely actuellement disponible

Victor Vasarely, « Mets - r », 1967-68, Acrylique sur bois
Victor Vasarely
« Mets – r »
1967-68
Acrylique sur bois
75,7 x 75,7 cm

Prix sur demande. Nous contacter.

Provenance

– Galerie Denise René, Paris
– Collection privée, Paris

L’authenticité de cette œuvre a été confirmée par Pierre Vasarely, elle sera incluse dans le prochain Catalogue Raisonné de Œuvre peint de Victor Vasarely, de la Fondation Vasarely, Aix-en-Provence

 

À propos de cette œuvre

« Mets-r » est une œuvre typique de la production de Vasarey dans les années 60 : les damiers.

Ce damier à 225 cases est une œuvre particulièrement ludique dans laquelle Vasarely utilise son « alphabet plastique » pour donner libre cours à son expression esthétique.

En contrepoint à sa sensibilité aux harmonies musicales, l’artiste crée une harmonie visuelle en jouant avec la réunion de formes et de couleurs contrastées pour nous livrer une œuvre caractéristique de ce qu’il nomme une « unité plastique ».

Ce tableau nous renvoie à « MAJUS », un damier monumental exposé dans la salle centrale de la Fondation Vasarely à Aix-en-Provence.

 


Biographie de Victor Vasarely

1930 – années 50

Né à Budapest en Hongrie, Vasarely s’installe à Paris en 1930.
Il travaille alors comme artiste graphiste publicitaire et commence à élaborer des formes graphiques que l’on retrouvera plus tard.

En 1947, à la suite d’un séjour à Belle-Ile-en-Mer, il travaille en s’inspirant des formes pures des galets roulés par les flots.

En 1948, il découvre Gordes. Il est fasciné par la déstabilisation de la vision provoquée par les puissants contrastes d’ombre et de lumière sur la géométrie angulaire du site. Il va alors développer son propre modèle d’art abstrait géométrique, l’art opto-cinétique, qui introduit le mouvement dans l’œuvre bidimensionnelle.

Ses premiers travaux des années 50 sont très cubistes, dans l’esprit de Malevitch et d’Herbin.

Années 60

Dans les années 60, il travaille sur le thème des damiers en utilisant un « alphabet plastique » qu’il a élaboré à partir de 30 formes géométriques associées à 30 couleurs sélectionnées. 

La Science symétrique est née. Il travaille avec IBM. Son art visuel s’affiche sur de nombreux supports : journaux, magazines, disques, télévision…

Années 70

Dans les années 70, il s’oriente vers l’architecture et réalise ses premières « intégrations » : gare Montparnasse, RTL, Deutsche Bundesbank… Il élabore le logo Renault à l’occasion de la sortie de la R5.

De grandes séries jalonnent son parcours dans les années 60-70. Il est inspiré par un imaginaire et des rêveries cosmiques à la géométrie étrange : Véga, Vonal, Tridim…

 

En 2019, le Centre Pompidou lui consacre une rétrospective : « Vasarely, le partage des formes »