Une minute avec Albert Marquet : Vue du Pont-Neuf à Paris

Chers amis,
Avec cette nouvelle “minute”, nous vous proposons une promenade sur les quais de Seine en compagnie d’Albert Marquet.
Vous venez ?

Françoise et Florence Chibret-Plaussu

 

Une promenade sur les quais de Seine en compagnie d’Albert Marquet

 

Comme Monet, Marquet est un peintre des séries, et si les nymphéas sont indissociables de Monet, la Seine et ses quais sont indissociables de Marquet.

Très tôt, Paris retient le regard de l’artiste d’origine bordelaise. Il peindra toute sa vie son propre Paris par tout temps et à tout heure, depuis la fenêtre de ses ateliers successifs :

  • En 1905, il s’installe au 25 quai des Grands Augustins
  • En 1908 Marquet occupe l’atelier que vient de quitter son ami Matisse au 19 quai Saint-Michel
  • Puis en 1930 au 5eme étage du 1 rue Dauphine, à l’angle du quai des Grands Augustins, d’où notre huile est peinte avec vue plongeante sur le Pont Neuf et la Samaritaine.

Déjà d’actualité, la Samaritaine modifie les rives de la Seine. Attentif à la vie moderne et aux mutations de sa ville, Marquet intègre ce monument avec sa façade de pur style Art Déco. Il prend toutefois soin d’en gommer tous les détails qui pourraient rompre avec l’harmonie de sa composition.

Marquet reprendra cette vue de jour comme de nuit avec ces deux importantes toiles qui figurent dans les collections du Centre Pompidou, Musée national d’art moderne.

Ses nombreux voyages l’ont toujours ramené à Paris, son premier amour.

Dans ce tableau, l’atmosphère est ouatée, estompée, d’une extrême douceur. Il s’y dégage un sentiment d’harmonie, d’union du ciel, de l’eau et de la terre.
Une solide construction se cache derrière la simplicité de la composition.
Avec une gamme réduite à peu de tons, il synthétise le paysage et le fourmillement du Pont Neuf pour imposer l’essentiel.
Marquet porte un regard nouveau et minimaliste. C’est en ce sens que l’on peut le qualifier de peintre moderne.

Comme le notait avec justesse le critique d’art Léon Werth

« Cette toile nous oblige au silence ».

A découvrir sur les cimaises de la galerie.

 

Albert Marquet
“Vue du Pont-Neuf à Paris”

Albert MARQUET, Vue du Pont-Neuf, 1938
Albert Marquet
Vue du Pont-Neuf à Paris
1938
Huile sur toile
46 x 60 cm

Signée en bas à gauche

Provenance

– Collection Dampierre, France
– Collection privée, Paris

Bibliographie
– Cette œuvre sera incluse au catalogue critique de l’œuvre peint d’Albert Marquet, en préparation par le Wildenstein Plattner Institute. Attestation du 31.08.1984.

 

Prix sur demande. Contactez-nous.

Voir d’autres œuvres d’Albert Marquet disponibles à la galerie