Une minute avec Charles Camoin

Aujourd’hui, évadons-nous le temps d’une minute en vidéo avec Charles Camoin, dans son Paysage méditerranéen et devant La baie d’Ajaccio à l’Eucalyptus. Ces œuvres font partie de l’exposition VERT, Palettes de printemps.

La baie d’Ajaccio à l’Eucalyptus et Le Paysage méditerranéen de Charles Camoin enchantent notre regard et une fraîcheur de vivre nous envahit.

« Né dans un pot de couleur » à Marseille et acteur majeur du mouvement fauve, Charles Camoin se révèle être un véritable ambassadeur des rivages méditerranéens. 

Charles Camoin, Paysage méditerranéen, 1904

Charles CAMOIN (1879-1965)
Paysage méditerranéen
1904
Huile sur toile
Signée et datée en bas à droite
50 x 61 cm

La Corse, où il séjourne en janvier-février 1906 avec sa compagne, Emilie Charmy, est une véritable source d’inspiration et un prétexte pour exalter la couleur. Le vert envahit la composition, contraste avec les bleu, rouge et mauve. Le tout s’illumine grâce aux nuances de jaune et du vert Véronèse tant vanté par Cézanne. 

La baie d’Ajaccio à l’Eucalyptus incarne la période fauve de Camoin. Elle est exposée dès 1907 dans la célèbre galerie d’avant-garde du marchand Henri Kahnweiler.

Charles CAMOIN (1879-1965)
La baie d’Ajaccio à l’Eucalyptus
1906
Huile sur toile
Signée en bas à droite
65 x 81 cm

 

Charles Camoin

Né à Marseille, Charles Camoin entre aux Beaux-Arts de Paris, en 1896, dans l’atelier de Gustave Moreau, où il se lie avec Matisse, Marquet, Rouault et Manguin. Avec Marquet, il dessine tout d’abord dans les rues, les cafés-concerts et les music-halls.

En 1901 il rencontre Cézanne, qu’il admire, et avec lequel il échangera une correspondance jusqu’à la mort du maître d’Aix.

En 1905 Charles Camoin participe à la première manifestation des Fauves au Salon d’Automne, avec Matisse, Marquet, Valtat, Friesz, Derain, Vlaminck, Van Dongen. Il peint dans une pâte généreuse et il est davantage fauve par l’interprétation suggestive et irréaliste du coloris plus que par l’exaltation de la couleur.

Exposition du 14 mars au 30 avril 2022

Avec des œuvres de

Jean ARP
Charles CAMOIN
Henri-Edmond CROSS
Sonia DELAUNAY
Raoul DUFY
Francis GRUBER
František KUPKA
André MARCHAND
Louis MARCOUSSIS
Albert MARQUET
Joan MIRÓ
Ker-Xavier ROUSSEL
Paul SIGNAC
Sam SZAFRAN
Maurice UTRILLO
Geer van VELDE
Édouard VUILLARD.

Auteur : Sylvie Tolila

Freelance en communication digitale, spécialisée dans le marché de l'art | Paris & ailleurs...